Immo

Quelles sont les charges non déductibles ?

Tweet ****0

Lire également : Pourquoi les prix de l'immobilier augmentent ?

Un article de Jérémy Renchy

Liens utiles

A lire aussi : Quel est le rôle de l'électricité ?

  • Fonction publique
  • Fonction publique

Les coûts supportés par une entreprise ne peuvent pas tous contribuer à la réduction du revenu fiscal, dans le but de réduire l’impôt dû (SI ou IR). Il convient de noter que si ces coûts sont enregistrés dans les registres comptables, ils devraient être exclus du calcul du bénéfice fiscal au moyen d’une « réinitialisation par retrait ». Conditions générales de la déductibilité des frais

En général, les dépenses sont déductibles sous trois conditions :

  • s’engager dans l’intérêt immédiat de l’opération ou se rapporter à la gestion normale de l’entreprise ;
  • Soyez efficace et suffisant justifié  ;
  • Faites correspondre à l’exercice financier qu’ils sont assujettis à des impôts.

Coûts strictement non déductibles

  • Dépenses personnelles : Les frais de location de la maison personnelle de l’opérateur ou des vêtements non professionnels ne sont pas déductibles.
  • Agios bancaires de l’opérateur individuel (SI)  : où le virement est principalement dû à des dépenses personnelles.
  • Impôts  : L’impôt sur les sociétés et le revenu ne sont pas déductibles.
  • Taxe sur le logement  : Cette taxe touche directement le dirigeant d’une entreprise, elle n’est jamais déductible que la propriété ait été mise à la disposition de l’entreprise ou non ;
  • Pénalités et amendes  : les amendes, les amendes fiscales, les intérêts de retard et les dépôts ne sont pas déductibles revenus fiscaux ;
  • Violations de la circulation et amendes pénales  : ne sont pas déductibles.
  • Frais : Les dépenses liées à la chasse, à la pêche, à l’achat, à la location ou à toute autre exploitation pour l’élimination de maisons de loisirs, de yachts et d’entretien de ces biens ne sont pas déductibles.
  • Véhicules privés  : La loi prévoit également l’exclusion du droit à déduction de deux autres catégories de charges :
      • La dépréciation des voitures particulières à la fraction de leur prix d’achat de plus de 18 300 euros ; si ces véhicules ont un taux d’émission de dioxyde de carbone supérieur à 200 grammes par kilomètre, la somme est réduite à 9 900€ ;
      • Dans le cadre d’un bail ou d’un bail à long terme, la part du loyer correspondant à l’amortissement facturé par le propriétaire pour la partie du prix d’achat de voitures particulières de plus de 18 300€ (9 900 euros), si ces véhicules présentent un taux d’émission de dioxyde de carbone supérieur à 200 grammes par kilomètre) ;
  • Primes de sécurité sociale pour travailleurs indépendants (RSI)  : Le CRDS et une fraction du CSG ne sont pas déductibles d’impôt ;

Dépenses conditionnellement déductibles

  • Frais de déplacement à partir de la maison/lieu de travail  : ils sont déductibles à condition que la distance soit normale, c’est-à-dire 40 km. En outre, il est nécessaire de justifier que l’emplacement éloigné est hors du contrôle du contribuable et qu’il n’est pas dû à son adéquation.
  • Frais de repas : Les frais de repas peuvent être déduits à condition que la distance entre la maison et le travail ne permet pas de prendre des repas maison. Cependant, seule la fraction du coût supérieure à celle d’un repas à la maison est pris, est déductible et sous le plafond qui reflète la nature excessive du repas.
  • 2013
    Prix d’un repas maison 4,55€
    Limite de dépenses 17,70€
    Déduction maximale 13,15€

    En 2013, la franchise pour un repas de 7,50€ est de 2,95€ ou 7,50€ moins 4,55€. À l’inverse, au-delà de 17,70€, la franchise peut atteindre 13,15€.

    Notez que tous les coûts doivent être réels et justifiés sur les factures.

  • Loyer immobilier appartenant à l’exploitant  : Les montants correspondant au loyer normal peuvent être déduits du revenu à condition qu’ils soient déclarés comme revenus fonciers.