C’est quoi un ERT ?

Le registre de sécurité est un document permettant de surveiller les différents contrôles et contrôles périodiques effectués au sein d’une entreprise. Il est obligatoire pour les entreprises reçues du public et les établissements qui accueillent des employés. Le registre de sécurité est également connu sous le nom de registre d’audit de sécurité ou de registre d’audit.

Règles

A lire en complément : Comment financer l'achat d'un hôtel ?

Selon le Code du travail, art. L.4711-1 à 5, chaque entreprise est tenue de tenir un registre de sécurité. Ce dernier témoigne des contrôles effectués dans l’entreprise. Il est mis à la disposition de : CHSCT, DP, médecins du travail, inspecteurs du travail et auditeurs et sécurité sociale.

Sanctions encourues en cas de non-conformité : violation de la 4e année lorsqu’il y a des employés qui peuvent être punis et contrefaçon de troisième classe pour non-présentation du registre à l’inspecteur du travail.

A lire aussi : Qu'est-ce que le plan de travail annuel ?

Obligatoire pour qui ?

Le registre de sécurité couvre deux catégories de succursales : les ERT et les ERT.

Dans les établissements récepteurs du public, le registre de sécurité contient toutes les informations sur les interventions liées à la sécurité de l’entreprise (alarme, électricité, incendie…).

Dans les établissements d’employés récepteurs, le registre de sécurité est mis à jour par le responsable de la sécurité du site, le chef d’entreprise ou le chef d’entreprise. Toutes les interventions liées aux contrôles périodiques des équipements et des machines dans le cadre des bâtiments sont incluses dans le registre. Selon l’article L. 620.6 du Code du travail, un employeur est soumis à la conservation et à la conservation des documents de vérification et de contrôle relatifs à Non-respect de la sécurité et de l’hygiène au travail, une amende de 750€ ; en cas de catastrophe, le tribunal peut exiger la présentation du registre de la sécurité incendie. Le niveau de responsabilité peut alors être augmenté si le responsable ne peut pas le fournir ou s’il est mal tenu.

Qu’y a-t-il dans le registre de sécurité

L’équipement et l’équipement de protection doivent être entretenus pour assurer la sécurité des travailleurs. Cette maintenance régulière doit être enregistrée dans le registre de sécurité. L’audit doit donc inclure les résultats des contrôles ainsi que le nom et la qualité de la personne qui a effectué les audits. Les installations impliquées dans les audits comprennent :

  • Installations électriques, équipements de protection contre les incendies, équipements de levage et équipements de protection collective et individuelle.
  • Ascenseurs et ascenseurs, réservoirs et étangs, fraisage, équipement sous pression, grues à tour sur chantier, peinture en aérosol, véhicules, avions inclinés…

En cas de catastrophe impliquant l’une de ces installations ou équipements, le registre de sécurité est demandé. Depuis mars 2000, le Code civil impose un registre électronique de la même manière qu’un registre papier, à condition qu’il ait été vérifié par l’auteur.

ARTICLES LIÉS