Quelle section de câble pour alimenter un compteur ?

Lorsque vous construisez une maison, vous devez installer le câble d’alimentation. Ce câble relie le disjoncteur du terminal, souvent installé en bordure du terrain au tableau électrique de la maison.

La partie du câble d’alimentation

La section du câble dépend de la longueur entre le disjoncteur de l’abonné et le tableau électrique, ainsi que de l’intensité du compteur.

A voir aussi : Qu'est-ce qu'un acte d'achat ?

Les équivalences entre le compteur et l’intensité sont les suivantes :

  • 3 kW correspond à 15A.
  • 6 kW correspond à 30 A.
  • 9 kW correspond à 45 A.
  • 12 kW correspondent à 60 A.

Ainsi, pour un compteur qui fournit 9 kW (45 A) et situé à 30 m de la table, nous choisissons un câble de 16 mm² pour une installation électrique monophasée. Si vous ne savez pas quelle intensité est fournie par le compteur ou s’il est susceptible de changer, il est préférable de faire passer le câble dans la section maximale, soit pour un mètre de 12 kW capable de fournir jusqu’à 60 A.

A voir aussi : Quel est le rôle de l'électricité ?

Quel câble d’alimentation dois-je utiliser ?

Le câble d’alimentation pour alimenter votre maison est un câble R2V en cuivre. Si vous souhaitez passer d’un câble en aluminium, il n’a pas les mêmes dimensions que celles marquées sur la carte, fabriquée pour le cuivre. Il est préférable de nous contacter par e-mail à l’adresse contact@batirmoinscher.com pour accéder à la section.

L’installation monophasée, standard des maisons actuelles, nécessite un cable R2V. Le câble est composé de deux fils, d’un fil coloré pour la phase et d’un fil bleu pour le fil neutre. Pour une installation électrique triphasée, le câble R2V comporte 4 fils… 3 fils de couleur pour la phase et un fil bleu pour le neutre. En attendant, la protection au sol est prise directement du pôle de terre au tableau électrique , elle n’est pas apportée par votre fournisseur d’électricité.

Ce câble d’alimentation est enterré dans la plupart des cas. Pour cela, une enveloppe rouge ou rouge et noire est nécessaire. Un rouge est également enterré juste au-dessus du manchon pour indiquer la présence d’un canal électrique si quelqu’un devait y creuser à l’avenir.

Faire appel à un professionnel pour votre diagnostic immobilier

Lorsque vous projetez d’acheter ou de louer un bien immobilier, un diagnostic immobilier peut se révéler obligatoire. Cela va permettre d’expertiser le prix du bien, et ainsi de savoir combien vous pouvez le louer, ou bien le vendre. Un diagnostic immobilier va permettre d’affirmer la conformité de l’installation électrique et/ou de gaz. Il vérifiera également s’il n’y a pas de présence de plomb ou d’amiante, tout en estimant les risques liés à la pollution. C’est également lui qui validera la surface d’un logement. Ce sont donc des informations essentielles pour la vente ou la location d’un bien immobilier. Pour trouver un professionnel de qualité réalisant ce genre d’expertise, vous pouvez vous rendre sur le site heydiag.fr.

Une fois son intervention réalisée, le diagnostiqueur va vous remettre un dossier DDT complet, qui vous permettra d’agir dans le cadre de la loi, et qui permettra à l’acheteur ou au loueur d’avoir des informations sûres et vérifiées. Les diagnostics peuvent voir une durée de validité différente en fonction de différents facteurs comme la durée d’une location, d’une vente ou s’il y a la réalisation de travaux. Il faut donc faire attention à ce que le DDT soit à jour lors de toute transaction immobilière.

ARTICLES LIÉS