L’avenir de l’investissement immobilier : les prévisions de Philippe Germain

Philippe Germain CEG INVEST

Philippe Germain, fondateur de CEG Invest, n’a pas l’ambition d’anticiper l’avenir. Mais lorsqu’il nous parle du futur de l’investissement immobilier, il s’appuie sur sa longue expérience du secteur. Il a commencé sa carrière au Québec, sa province natale, dont il connaît bien le marché de l’immobilier, avant de développer une solide expertise à l’international. Si Philippe Germain se risque aujourd’hui aux prévisions, c’est en s’appuyant sur son analyse approfondie des tendances actuelles, dont il déduit de grandes lignes directrices.

L’immobilier aujourd’hui : Philippe Germain analyse la crise du secteur

A la fin de la pandémie, le secteur de l’immobilier a connu une période d’embellie, avant de sombrer dans une crise sectorielle dont les différents acteurs économiques peinent à sortir. Selon le fondateur de CEG Invest, cette crise est sensible dans de nombreux pays, comme les Etats-Unis, le Canada ou encore la France. Elle se caractérise, nous explique Philippe Germain, par une baisse alarmante des chantiers de construction, un renchérissement des matériaux, un tassement des ventes dans l’ancien et une difficulté croissante à se loger.

A lire en complément : Pourquoi devriez-vous suivre des blogs sur l'immobilier ?

Philippe Germain a fondé sa société CEG Invest à Dubaï, une zone géographique encore largement épargnée par les problèmes que connaissent d’autres pays dans le monde. Philippe Germain mise cependant sur d’autres pistes, par exemple aux Etats-Unis, dans les zones autrefois délaissées, qui sont aujourd’hui en pleine expansion.

Toujours à la recherche d’opportunités d’investissements immobiliers, le fondateur de CEG Invest s’est lancé dans la réhabilitation immobilière avec son projet River Creek. La revitalisation des zones dégradées et des bâtiments laissés à l’abandon constitue, selon Philippe Germain, l’une des opportunités incontestées du marché.

A découvrir également : Les tendances immobilières à surveiller en 2023

Le fondateur de CEG Invest a pleinement conscience de la nécessité de rassurer les investisseurs potentiels. C’est pourquoi il considère comme essentielle la mission de l’AMF Québec (Autorité des marchés financiers) et autres régulateurs internationaux, qui supervise entre autres les opérations de levées de fonds.

Les problématiques écologiques : un enjeu majeur pour l’immobilier selon Philippe Germain

Selon les pays, les problématiques écologiques sont venues bouleverser le marché de l’immobilier. Les tensions géostratégiques imposent par ailleurs une nouvelle approche des problématiques énergétiques dans la construction ou la rénovation. Des pays comme la France ou le Canada ont mis en place des aides à la transition énergétique. Selon Philippe Germain, cette situation, qui devrait s’accentuer dans les prochaines années, constitue une opportunité pour les investisseurs.

Les mesures admissibles convernent dans la plupart des cas l’isolation des murs et de la toiture, l’étanchéité à l’air, le remplacement des menuiseries extérieures, l’utilisation d’énergies renouvelables. Le gouvernement canadien s’engage par exemple pour des logements plus écologiques et des “maisons plus vertes”. Loin de rebuter un investisseur chevronné comme Philippe Germain, ce sont là des mesures qui peuvent, selon lui, augmenter la rentabilité d’un investissement immobilier.

Le fondateur de CEG Invest estime en effet que les locataires seront de plus en plus exigeants sur les performances thermiques de leurs logements. Le programme RenoClimat du gouvernement canadien concerne non seulement les maisons, peu intéressantes pour l’investisseur, mais aussi, nous explique Philippe Germain, les duplex, triplex et immeubles résidentiels à logements multiples.

Alors que certains investisseurs sont découragés par la conjoncture actuelle, Philippe Germain voit plutôt dans cette situation un défi et une perspective intéressante d’avenir. Il reste aux acteurs de l’immobilier et aux promoteurs à rassurer des investisseurs échaudés par les coûts de la rénovation énergétique. Philippe Germain rappelle à ce sujet que les procédures de levées de fonds sont supervisées par l’AMF Québec (Autorité des marchés financiers) et autres régulateurs internationaux, ce qui garantit la transparence et le respect des normes en vigueur.

L’AMF Québec : un moteur du développement économique et financier selon Philippe Germain

Les grandes tendances pour le futur de l’investissement immobilier se déduisent, nous confie Philippe Germain, des tendances actuelles : rénovation énergétique des logements existants, bâtiments plus écologiques, réhabilitations permettant la revalorisation de zones dégradées, réduction de l’expansion urbaine pour préserver les terres agricoles ou les terrains naturels. Philippe Germain souligne l’intérêt pour les investisseurs de tirer parti des aides gouvernementales, qui viennent doper la rentabilité d’un investissement.

Parce qu’elle est garante de la transparence des transactions financières dans la province, l’AMF Québec (Autorité des marchés financiers) contribue, nous explique Philippe Germain, au bon développement de l’économie. La transparence est un des principaux objectifs de l’AMF Québec et favorise, selon le fondateur de CEG Invest, la confiance nécessaire aux levées de fonds. Les investissements dans l’immobilier en faveur de la transition énergétique et de l’écologie s’en trouvent facilités.

L’AMF Québec a pour mission de garantir la protection des consommateurs de produits et services financiers. Philippe Germain, fondateur de CEG Invest, connaît parfaitement cette institution, dans la mesure où il a lui-même débuté sa carrière d’investisseur au Québec.

L’AMF Québec se distingue par son approche intégrée. L’Autorité des marchés financiers (AMF Québec) se charge de superviser les échanges de valeurs mobilières, les instruments dérivés, les institutions financières à l’exception des banques, ainsi que les produits et services financiers. Une mission centrale, selon Philippe Germain, fondateur de CEG Invest. L’importance de l’AMF Québec devrait d’ailleurs s’accentuer dans les années à venir.

ARTICLES LIÉS