Quelles sont les démarches pour mettre un appartement en location ?

minimalist photography of open door

Mettre un appartement en location demande une organisation très minutieuse. C’est toute une série d’obligations incombant à tout propriétaire bailleur. Au risque d’avoir peu de demandes et donc de garder son immeuble vide trop longtemps, vous devez véritablement prendre en compte en tant que propriétaire les formalités liées à la mise en location. Alors, découvrez ici les démarches pour mettre un appartement en location.

Proposer un appartement en bon état

Pour mettre un appartement en location, il est capital de s’assurer que ce dernier est en bon état. En effet, un logement en bon état est un logement décent. Il s’agit d’un appartement qui ne porte pas atteinte à la sécurité physique ou à la santé du locataire. C’est un appartement en bon état d’usage et de réparation. La législation impose le respect de ces conditions à tout bailleur, précisément dans la loi du 06 juillet 1989.

Lire également : C'est quoi le métier d'agent immobilier ?

La surface minimale habitable doit être de 9 m² pour une hauteur sous plafond de 2,20 m. Pour être sûr de l’état du logement, il est recommandé la réalisation d’un certain nombre de diagnostics obligatoires. Vous avez par exemple la performance énergétique, l’état de l’installation intérieure d’électricité et de gaz.

Fixer un loyer

Une fois que l’état du logement est vérifié, vous pouvez fixer votre loyer. Pour ce faire, il faut s’aligner sur le marché du secteur. En effet, un loyer bien élevé est conditionné par la proximité des transports et commerces et de la qualité du bien, en l’occurrence la performance énergétique. Vous avez la liberté de fixer votre loyer à la première location ou lorsque le précédent locataire est parti depuis au moins un an et demi.

A découvrir également : Quelle section de câble pour alimenter un compteur ?

Pour une relocation, au contraire, vous ne pourrez pas augmenter le loyer dans certaines zones dites tendues. Il est important de retenir qu’au loyer s’ajoutent les charges dues par le locataire. Il s’agit d’une part des charges de copropriété. Par exemple, l’ascenseur, l’eau et l’électricité du bâtiment. Il y a aussi la taxe d’enlèvement des ordures ménagères dont le montant est mentionné sur la taxe foncière.

white wooden framed glass door

Rédiger et diffuser l’annonce

L’annonce doit être la plus descriptive possible tout en restant assez courte afin d’être lue en entier. Ainsi, elle doit renseigner les caractéristiques de l’immeuble telles que la surface habitable, le nombre de pièces, l’emplacement, les commodités (ascenseur, cave, balcon, équipements), ainsi que le montant du loyer et des charges. Il est important de prendre des photos de bonnes qualités du logement.

Cela permet aux potentiels locataires d’avoir une idée claire de l’immeuble et d’éviter les visites inutiles. Avant de passer aux visites en cas de location sans agence immobilière, vous devez sélectionner des candidats locataires. Il s’agit des personnes ayant témoigné un intérêt à votre annonce. Ces dernières doivent constituer un dossier composé de la copie des documents tels que :

  •         La pièce d’identité ;
  •         Les trois derniers bulletins de paie ou l’avis d’imposition ;
  •         Le contrat de travail ;
  •         Le justificatif de domicile.

Ces documents doivent être certifiés.

S’assurer contre les loyers impayés

Il est important d’anticiper par rapport au problème de loyers impayés. Pour ce faire, plusieurs moyens sont mis à votre disposition. Vous pouvez souscrire une assurance loyers impayés ou garantie loyers impayés. Ce type d’assurance rembourse au propriétaire les impayés locatifs et peut aussi l’accompagner financièrement dans les démarches à l’encontre du locataire. Vous pouvez également demander une caution solidaire au locataire.

Ainsi, vous pouvez vous adresser à cette dernière dès le premier impayé afin d’obtenir le loyer dû.

Signer le contrat de bail et l’état des lieux

Après avoir franchi toutes les étapes précédentes, il faut signer le contrat de bail. Toutefois, il est conseillé bien avant la signature du contrat de réaliser minutieusement l’état des lieux d’entrée et l’inventaire dans le cas d’une location meublée. Il est nécessaire d’être précis, de prendre des photos pour éviter les litiges lors de l’état des lieux de sortie. Après cela, vous pouvez signer votre contrat auquel doivent être annexés l’état des lieux d’entrée et le dossier de diagnostic technique.

ARTICLES LIÉS