3 choses à savoir avant de créer votre société aux USA

Créer une entreprise aux États-Unis est une bonne idée pour plusieurs raisons. C’est en effet la première économie mondiale, un marché avec un fort pouvoir d’achat, le consumérisme américain qui pousse à acheter encore plus, etc. Une entreprise aux États-Unis peut également conférer à une entreprise française une crédibilité considérable vis-à-vis des clients et des investisseurs. Voici trois choses à savoir avant de vous lancer dans cette aventure.

La convention fiscale entre la France et les USA

Les conventions fiscales sont des accords entre deux États destinés, d’une part, à protéger les particuliers et les entreprises contre le risque de double imposition lorsque les mêmes revenus peuvent être imposés dans deux juridictions. D’autre part, pour protéger les droits fiscaux du gouvernement et arrêter les tentatives d’évitement ou d’évasion fiscale.

A lire aussi : Les accessoires nécessaires pour les travaux de manutention

La France a signé un accord du genre avec le gouvernement des États-Unis et il est toujours bon de découvrir la convention fiscale entre la France et les USA avant de créer une entreprise aux pays de l’oncle Sam.

Cet accord prévoit par exemple que les intérêts des comptes sont imposables dans le pays de résidence. Cette convention n’est pas applicable dans 12 États américains.

A voir aussi : Les métiers de digital nomad

Convention fiscale entre la France et les USA

Dans quel État américain créer votre société ?

Le choix de l’état dans lequel l’entreprise sera installée est très important, car chaque État fédéral a ses propres règles, directives et législation. Ainsi, les exigences pour créer, ouvrir et maintenir une entreprise peuvent varier d’un État à un autre.

Pour un entrepreneur français, plusieurs états peuvent vous intéresser. Vous pouvez par exemple opter pour la Californie. C’est l’État le plus riche des USA et aussi celui avec la plus grande population. Les opportunités commerciales et économiques sont intéressantes dans cet état. Le seul point noir est que le niveau de vie est très cher en Californie.

Si vous souhaitez vous lancer dans le domaine de l’hôtellerie ou dans un secteur touristique, l’État de la Floride est le bon endroit où lancer votre activité. Si vous voulez payer moins d’impôt, le Delaware est l’état dans lequel il possible d’investir.

Quel visa pour créer une entreprise aux États-Unis ?

Beaucoup de personnes de notre communauté pensent que pour créer une entreprise légale aux États-Unis, il est nécessaire d’avoir un visa spécifique. C’est faux. En général, il n’est pas nécessaire d’être résident ou d’avoir un visa spécifique pour enregistrer une entreprise dans ce pays. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un passeport en cours de validité et de vous conformer aux autres réglementations qui s’appliquent à votre activité spécifique.

Toutefois, certains visas d’affaires peuvent être utiles dans le cadre de ce processus :

  • Visa E-1 : ce type de document est délivré aux importateurs et aux exportateurs de pays avec lesquels les États-Unis ont conclu un traité et qui souhaitent entrer dans le pays pour y faire des affaires.
  • Visa E-2 : délivré aux personnes qui ont les moyens de démontrer qu’elles peuvent créer une entreprise prospère dans le pays ou qui envisagent d’acquérir une entreprise établie aux États-Unis.
  • Visa L-1 : ces visas sont délivrés pour permettre aux entreprises internationales d’effectuer des transferts d’employés occupant des postes de direction ou qualifiés.

Il est donc important de tenir compte de ces éléments avant de partir installer votre entreprise aux États-Unis.

ARTICLES LIÉS