Quelle est la nature de « ce » ?

Ok, il semble y avoir une certaine confusion avec Ce, C’est, et Ce(t). Les livres ne donne pas beaucoup de détails, alors essayons de clarifier certaines choses. « Ce » est un pronom neutre et démonstratif. Vous l’utilisez pour signifier il, elle, ou iel. Lorsque le nom (ou la phrase) sujet suit le verbe être.

La nature de « ce »

En français, le mot « ce » recouvre l’ensemble des adjectifs démonstratifs. Il change cependant de forme selon le type de nom auquel il se rapporte.

A voir aussi : Séjour en Martinique : quelles sont les options pour les villes de départ ?

  • Au masculin singulier, on utilise ce, ou cet pour les mots qui commencent par une voyelle ou un h.
  • A voir aussi : Est-ce que le pneu neige remplace les chaînes ?

  • Pour le féminin singulier, on utilise cette
  • Ce et cette peuvent tous deux désigner « ceci » ou « cela », et le contexte permet généralement de comprendre à quoi le locuteur fait référence.
  • Pour le masculin pluriel, on utilise ces
  • De même pour le féminin pluriel, c’est aussi ces. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de « ces ».

Caractéristiques des adjectifs démonstratifs

  • Ils sont utilisés à la place d’un article, mais pas avec celui-ci.
  • Ils sont placés directement devant un nom ou un adjectif + un nom.
  • S’accordent avec le nom démonstratif en nombre et parfois en genre.
  • L’adjectif démonstratif + nom peut être remplacé par un pronom démonstratif.

Points importants à retenir lors de l’utilisation de ‘ce’ :

« Ce » se place toujours AVANT le nom auquel il se réfère, quelle que soit sa forme.

Si le locuteur veut préciser exactement à quel nom il se réfère en fonction de sa distance par rapport au dit nom, -ci ou -la est ajouté à la fin du nom. -ci signale la proximité de l’objet par rapport au locuteur, -là pour signifier qu’il est loin de lui.

Exemples :

Prends cette valise-ci.

Est-ce que tu reconnais cette personne-là ?

L’utilisation de « ce »

« Ce » est est utilisé dans les 3 cas suivants :

Pour identifier une personne ou une chose, soit dans une déclaration, soit avec un mot d’interrogation. (Qui est-ce ? Ce sont eux. C’est eux.)

Pour accompagner un adjectif qui désigne une idée ou un énoncé qui ne peut être classé au masculin ou au féminin. (C’est dangereux !)

Pour mettre l’accent sur l’énoncé. (Ce sont les employés qui ont décoré la salle.).

Vous pouvez utiliser « ce » dans les cas suivants :

1. Devant un nom propre.

Ex : Voilà un jeune homme. C’est André Pierron.

2. Avant un superlatif.

Ex : Ce sont les plus belles robes du magasin.

3. Devant un infinitif.

Ex : Le défi c’est d’arriver en premier.

Maintenant, j’entends les questions arriver : « Comment savoir quand utiliser C’est et Il est… ?

Il (elle) est et c’est peuvent tous deux signifier qu’il (elle / il / cela) est. Cependant, les deux constructions ne sont pas interchangeables. Dans certaines situations grammaticales, il faut choisir entre il (elle) est et c’est. Elles sont décrites ci-dessous.

Il (elle) est + adjectif désignant une personne ou une chose spécifique.

Ex : J’aime ce vin. Il est bon.

Je préfère cette chaise. Elle est confortable.

Il (elle) est + nom non modifié ou profession, nationalité ou religion.

Ex : Il est professeur.

Elle est française.

Il est protestant.

Ces distinctions s’appliquent également à ils (elles) sont et ce sont.

Notez que l’article indéfini est omis devant les noms non modifiés de profession, de nationalité ou de religion. Lorsqu’ils sont utilisés pour classer une personne selon sa profession, sa nationalité ou sa conviction religieuse, ces noms ont la valeur d’adjectifs descriptifs et suivent donc le même schéma qu’il est bon ou qu’elle est excellente. C’est pour cette même raison que ces substantifs ne prennent pas de majuscule. (Un nom indiquant une nationalité prend généralement la majuscule : une Française. Les adjectifs de nationalité ne le sont pas : Elle est française.

Quand utiliser ce et quand utiliser il au début d’une phrase ou d’une clause.

C’est / il est suivi d’un nom.

Le nom sera normalement introduit par c’est, surtout s’il est suivi d’une clause relative.

Mais lorsque le nom définit un emploi ou une fonction et qu’il est utilisé sans article, il sera normalement introduit par la structure pronominale personnelle il est / elle est.

Les erreurs courantes à éviter lors de l’utilisation de ‘ce’

Maintenant que nous avons vu les règles de l’utilisation de « ce », pensez à ne pas confondre la forme singulière et plurielle. La forme singulière est « ce », tandis que la forme plurielle est « ces ». Si vous utilisez la mauvaise forme, cela peut affecter le sens de votre phrase ou même conduire à une confusion complète.

Assurez-vous d’utiliser correctement les articles définis et indéfinis avec « ce ». Lorsque vous parlez d’un objet spécifique mais non identifié, utilisez l’article indéfini (un / une). Par exemple :
J’ai acheté une pomme. Ce fruit est délicieux. Ici, on parle d’une pomme non-identifiée, donc on utilise l’article indéfini avant le nom commun “fruit”.

Si vous faites référence à un objet déjà mentionné précédemment dans le discours ou auquel tout le monde se réfère déjà comme étant connu sans avoir besoin davantage de contexte pour être compris, n’hésitez pas à utiliser l’article défini (le / la). Par exemple :
Je viens juste de manger mon sandwich préféré. Ce sandwich était incroyable ! Dans cet exemple, on désigne explicitement un cas particulier en utilisant “mon” devant ‘sandwich’, puis ensuite en faisant référence à cette même idée via ‘ce’.

Autres conseils pratiques :
Pour éviter toute confusion dans votre discours ou votre écriture, assurez-vous que le nom commun qui suit « ce » est clairement défini et correspond au contexte. Si nécessaire, ajoutez des informations supplémentaires pour clarifier le sens de la phrase.

Un autre conseil utile est d’utiliser « ce » en combinaison avec une proposition relative pour donner plus de contexte à l’objet dont vous parlez. Par exemple :
Je suis allé à un restaurant incroyable hier soir. Ce restaurant était vraiment cher mais ça valait le coup. Ici, on utilise ‘ce’ comme pronom démonstratif, puis l’on rajoute une proposition relative après pour donner du contexte sur l’antécédent (le nom qu’il remplace), en rappelant ici que c’est le restaurant dont il parlait auparavant.

Les astuces pour bien utiliser ‘ce’ dans vos écrits

Maintenant que nous avons vu les règles de l’utilisation du pronom « ce », voyons quelques astuces pour bien l’utiliser dans vos écrits.

La première astuce est de varier votre vocabulaire. Évitez d’utiliser constamment « ce » dans toutes vos phrases. Utilisez plutôt des synonymes tels que « cela », « ceci » ou encore « ça ». Cela donnera plus de diversité à votre texte et le rendra plus agréable à lire.

La seconde astuce consiste à mettre en valeur la chose désignée par ‘ce’, donc n’hésitez pas à utiliser des adjectifs qualificatifs qui permettent aux lecteurs de mieux comprendre ce dont vous parlez. Par exemple : J’ai acheté un pantalon bleu. Ce dernier était confortable et élégant. Ici, on utilise ‘ce’ pour faire référence au pantalon précédemment mentionné, puis on ajoute une description supplémentaire avec les adjectifs qualificatifs ‘confortable’ et ‘élégant’.

Une autre astuce importante est de vérifier la concordance entre le genre masculin/féminin • du nom commun qu’il remplace et celui du pronom démonstratif utilisé (« celui-ci/ celle-ci »). Il faut aussi vérifier si le nombre correspond (singulier/pluriel) afin d’éviter toute confusion concernant la signification de votre phrase.

Il peut être utile d’apprendre certaines expressions courantes contenant le mot “ce” pour améliorer son utilisation en contexte. Par exemple :
• « C’est la vie »
• « Ce n’est pas grave »
• « Quelle heure est-il ? »

Ici, on voit comment le mot “ce” peut être utilisé dans des expressions courantes de la langue française.

ARTICLES LIÉS