Booder et son fils : une santé fragile ?

Pour ceux qui ne le connaissait pas encore avant, Booder s’est fait découvert par le grand public pendant le confinement. L’humoriste franco-marocain avait partagé des vidéos de lui et de son fils depuis son appartement. L’humour de Booder fait rire des millions de Français à la télé. Et pourtant, cela a failli ne pas être le cas. Lui et son fils partageraient les mêmes problèmes de santé. Qu’en est-il réellement.

Booder en quelques mots

Booder n’est bien sûr pas le vrai nom de cet humoriste franco-marocain. L’humoriste de 42 ans est né un mois d’août 1978 dans un village marocain. Fan du footballeur marocain Aziz Bouderbala, c’est du nom de ce dernier qu’il a tiré son nom d’artiste “Booder”. Le vrai nom de Booder est Mohamed Benyama. Booder figure parmi les humoristes les plus en vue dans de nombreuses émissions télévisées telle que Touche pas à mon poste ! et il a fait quelques apparitions dans des films.

A lire également : Comment puis-je prendre en compte une location de voiture ?

Booder est incontestablement un des meilleurs humoristes de sa génération. Il est également connu pour son apparence physique atypique qu’il décrit lui-même comme étant “son outil de travail” et pour lequel il n’éprouve aucun complexe. Si l’humoriste fait de l’autodérision vis-à-vis de son physique, il ne se livre que très rarement à propos de sa vie privée. Et surtout celle de son fils. Booder a toutefois partagé son inquiétude à propos de la santé de son fils.

Booder a vu sa vie passer devant lui

C’est en 2021 que Booder s’est confié sur l’état de santé fragile de son fils quand ce dernier était bébé. Par ailleurs, ce fut à travers de nombreuses séquences vidéo partagées pendant le confinement que Booder a révélé de petits bouts de sa vie privée et de son quotidien avec son fils. Dans les vidéos, son fils de 9 ans à l’époque a le visage caché. Booder n’est pas très enclin à montrer sa vie privée.

A lire également : Comment choisir un mousseur à lait électrique ?

Dans une révélation qu’il a faite au magazine Closermag en 2021, l’artiste a révélé que l’état de santé de son fils l’avait fait énormément douter. Dès les premiers mois de son fils, ce dernier tombait souvent malade. L’humoriste a dévoilé que son petit gamin était sujet à des bronchites à répétition. Sa plus grande peur était que son fils ait à passer par les mêmes difficultés sanitaires que lui. Booder lui-même est un bébé miraculé pour lequel la chance de survie était très mince.

L’humoriste avait déclaré qu’il avait “vu passer sa vie devant lui”. Il était persuadé que son garçon allait passer les premières années de sa vie, comme lui, avec des problèmes pulmonaires. Ce qui ne fut vraisemblablement pas le cas puisque les problèmes de santé de son fils avaient surtout lieu pendant ses premiers mois. En tout cas, Booder n’est plus revenu sur l’état de santé de son fils, même dans ses récentes confidences datant de février 2022.

Booder n’avait aucune chance de survivre

Dans un interview de 50 minutes Inside du 12 février 2022, Booder est revenu sur le miracle qu’est sa vie et sur la façon dont ses parents ont défié le présage négatif d’un médecin de village. Booder est né dans un village marocain l’été 1978 avec des poumons trop petits. Ses poumons étaient si petits qu’il avait du mal à respirer, selon son récit. L’humoriste a révélé qu’il avait une bronchiolite très aiguë et un asthme très prononcé.

Un docteur du village, qui faisait également office de mécanicien et d’électricien, avait dit à sa mère qu’il ne passerait pas l’hiver. Le diagnostic grave du médecin n’était bien sûr pas le bon puisque Booder a bel et bien survécu malgré ses problèmes pulmonaires. L’humoriste raconte combien il est éternellement reconnaissant vis-à-vis de ses parents qui lui ont accordé une chance de survivre en faisant des sacrifices pour l’hospitaliser à l’hôpital Necker de Paris. Booder a révélé que lui et sa mère ont quitté le village pour rejoindre son père en France.

ARTICLES LIÉS