Quelle mutuelle pour jeune sans-emploi ?

Le chômage est une période difficile à vivre. Entre les efforts pour le loyer et la restauration, il vaudrait mieux que ne s’ajoutent pas les problèmes de santé. Au cas où vous serez quand même amené à dépenser pour des soins médicaux, avoir une mutuelle serait très bénéfique. Les jeunes chômeurs ont plusieurs alternatives pour être couverts par une bonne assurance.

Gardez la mutuelle de votre ex-employeur

Si vous venez de quitter une entreprise, vous pouvez conserver votre ancienne mutuelle sous certaines conditions. Cette opération est possible grâce au principe de « portabilité des droits ». Vous allez pouvoir maintenir gratuitement la mutuelle collective à laquelle vous avez adhéré dans l’entreprise. Pour en profiter, vous ne devrez pas faire l’objet d’un licenciement pour faute grave. De plus, vous devez être éligible à l’indemnité de chômage. L’employé qui veut conserver une mutuelle d’entreprise, une fois au chômage, devrait nécessairement en être membre avant la perte de son emploi.

Lire également : Infos sur l'arrestation de Martin Gegenheimer, ressortissant allemand

Il faut noter que la portabilité de la mutuelle à une durée limitée. Elle ne peut pas dépasser la durée que couvrait votre ancien contrat de travail, dans un délai maximum de 12 mois. Au cours de toutes ces périodes, vous pouvez faire profiter vos ayants droit. À la date limite, il est possible de conserver le même contrat et de payer entièrement les cotisations. Mais cela peut revenir trop couteux. Les employeurs bénéficient souvent d’offres généreuses. On vous suggère donc de chercher une autre mutuelle adaptée pour les jeunes.

Devenir ayant droit sur le contrat de votre conjoint

C’est une alternative moins couteuse. Devenir ayant droit sur le contrat du conjoint permet d’avoir de meilleures couvertures à des coûts bas. Vous pourriez être ayant droit même sur le contrat de mutuelle d’entreprise du conjoint. Il suffit que ce dernier en informe son patron. Bien sûr ! Les cotisations seront réévaluées.

A lire également : 'Gilmore Girls' : Pourquoi Alexis Bledel et Milo Vintimille ont-ils rompu ?

Souscrire à la Complémentaire Santé Solidaire

La Complémentaire santé solidaire (CSS) vient remplacer l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) et la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C). Elle permet de solder les frais médicaux lors de la consultation chez les médecins, les kinésithérapeutes et les dentistes. On y inclut aussi : les frais d’hospitalisation, les frais de prothèses auditives, les frais de médicaments, etc. Le personnel médical n’a pas l’autorisation de facturer des dépassements d’honoraires. Mais pour des cas particuliers, on peut faire fi de cette restriction.

Pour bénéficier de la CSS, il faut adresser une demande à la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie). Vous pourriez introduire la demande en ligne à partir de votre espace personnel sur Ameli.fr. Afin que votre demande ait une suite favorable, il faudrait que vous respectiez la limite des ressources. Elle est variable selon que vous êtes en couple et aviez des enfants. Lorsque vous faites profiter toute votre famille, chaque personne paiera moins de 1 € par jour. Les prétendants doivent avoir au préalable un contrat d’assurance maladie.

Souscrire à une mutuelle individuelle adaptée aux chômeurs

C’est l’option la plus osée, mais sans doute la plus rassurante. Vu que vous êtes aux chômages, il est évident que votre budget soit très limité. On vous conseille de faire une liste précise de vos besoins et de souscrire à la mutuelle qui y convient. Faites jouer la concurrence afin de trouver la mutuelle la moins couteuse, et qui offre le minimum de garanties.

Parlant de garanties, il faudrait tenir compte du remboursement pour : l’achat de médicaments, les soins de médecines générales, les hospitalisations, etc. Si vous avez une mutuelle individuelle avant le chômage, n’hésitez pas à demander un report de cotisation. Certaines entreprises offrent cette possibilité dans des conditions données.

Trois meilleures assurances santé pour jeune sans-emploi

On compte de nombreuses mutuelles pour les jeunes sans-emplois. Mais, certains sont mieux adaptés que d’autres.

MAAF

La Mutuelle d’Assurances des Artisans de France (MAAF) offre de bonnes couvertures à partir de 21 €. Vous aurez le choix entre cinq niveaux de garanties selon vos moyens.

Apréva

Avec 24,45 € vous pourriez souscrire à une offre basique chez Apréva. Cette formule permet déjà de bénéficier des garanties essentielles. La compagnie propose également une formule à 140 € qui inclut l’appartenance à un club sportif, les consultations chez le diététicien, la contraception, etc.

Cocoon

Cocoon propose plusieurs formules à partir de 19 € par mois. Elle dispose d’une équipe très dynamique qui procède au remboursement en moins de 48 h. Il est possible d’adapter les formules à vos besoins.

ARTICLES LIÉS